Valeur de références

Les valeurs sur lesquelles se fonde l’accompagnement des personnes en situation de handicap sont les suivantes : la responsabilité, le respect de soi et de l'autre, l'unicité et la singularité de l'individu, la tolérance, l'amour partagé.


Elles se complètent des principes du travail pédagogique développé dans l'institution :

 

►  Le développement personnel
►  L'affirmation de soi
►  La reconnaissance de la personne avec un handicap comme citoyen, sujet de droits et de devoirs
►  La reconnaissance de la personne avec un handicap omme sujet de relation ouvert à l'amour et à la tendresse
►  La valorisation de l’image de soi
►  La coopération
►  Individualisation, socialisation et inclusion
►  La reconnaissance d’un sujet dans son histoire
►  Le maintien des liens dans une continuité de prise en charge
►  La reconnaissance de la liberté de pensée, de conscience et de religion

 

 

  • Le développement personnel

    ►  favoriser l'expression des besoins personnels

    ►  soutenir les démarches entreprises pour y répondre pour autant qu’elles tiennent compte des références et règles de la société

  • La coopération

    ► favoriser l'apprentissage de la solidarité, de l'entraide, de l'altruisme

    ► proposer des participations à des actions sociales concrètes qui favorisent une ouverture au monde et à l'autre

     

  • Reconnaissance d’un sujet dans son histoire

    Les personnes qui entrent dans le "troisième âge" ont vécu, vivent ou vivront encore une série d'événements heureux ou douloureux.
    ► les aider à entretenir un tissu de relations affectives dans une continuité d’attachements relationnels qui aura pour effet de sauvegarder leur identité personnelle et sociale.
    ► respecter le rythme de vie de tout un chacun

  • La personne avec un handicap, sujet de droits et de devoirs

    ►  considérer la personne avec un handicap comme un sujet à part entière, c'est-à-dire responsable, être de droits mais aussi et, surtout, de devoirs qui la valorisent dans sa qualité d'acteur de la vie sociale

     

    La Charte des droits et des devoirs est un écrit de référence qui définit les droits et les devoirs de la personne avec un handicap au Centre Reine Fabiola.

  • L'image de soi

    Un des freins au développement personnel de l'adulte en situation de handicap mental est lié à la mauvaise image que celui-ci peut avoir de lui-même.

     

    ► tendre à ce que chaque individu se perçoive tel qu'il est, avec ses compétences, ses limites et ses vulnérabilités
    ► concrètement, mener un travail sur l' "image de soi" qui s'articule autour de références liées à l'habillement, à l'alimentation saine, à l'hygiène

  • Maintien des liens dans une continuité de prise en charge

    Si le choix d’une personne s’inscrit dans le sens d’un achèvement de sa vie au Centre Reine Fabiola, il appartient à ce dernier d’adapter ses méthodes d’accompagnement aux fins de lui garantir une vieillesse de qualité.

     

    ► continuité de la prise en charge
    ► accompagnement jusqu’en fin de vie
    ► soutien à la personne, à sa famille et aux autres résidents proches

  • La personne avec un handicap, sujet de relations ouvert à l’amour et à la tendresse

    ► reconnaître le besoin des personnes avec un handicap de vivre une affectivité et/ou une sexualité épanouie

    ► proposer un encadrement spécialisé
    ► mettre en avant trois volontés qui tiennent compte des vulnérabilités propres à la population accueillie:

    la mise en œuvre d'attitudes protectrices passant nécessairement par l'éducation;
    le respect inconditionnel de l'intégrité physique et morale de toute personne;
    la lutte contre les préjugés et l'oppression

     

  • Individualisation, socialisation et inclusion

    ►  encourager chaque individu à utiliser au mieux ses compétences pour occuper une place active au sein du groupe dans lequel il vit et obtenir ainsi de la reconnaissance 
    ►  lui permettre, à travers les activités de jour, de trouver et donner du sens à son « agir », à travers la réalisation d’un « objet » qui aura une « valeur » dans la vie institutionnelle ou, plus largement, à l’extérieur du Centre Reine Fabiola
    ►  accentuer les réponses individuelles à ses besoins
    ►  identifier ses demandes et analyser les réponses pouvant lui être apportées par l’institution 
    ►  pour ce faire, adapter et développer en permanence l’environnement institutionnel, de manière bienveillante et en tenant compte des singularités de la personne en situation de handicap. 

     

  • Liberté de pensée, de conscience et de religion

    ► reonnaître le droit au respect des croyances, des convictions ou opinions, qu'elles soient religieuses, morales laïques ou politiques

    reconnaître et favoriser le droit de la personne handicapée à vivre une expérience spirituelle, comme à s'interroger, selon ses capacités, sur toutes questions éthiques, culturelles, sociales, existentielles

    ► défendre des valeurs profondément humanistes mais ne rien imposer en termes de choix philosophiques

     

    Les équipes éducatives et Agora s'attachent à mettre en évidence valeurs humaines et liberté de pensée dans la vie de tous les jours à travers le travail qu'ils accomplissent

  • L’affirmation de soi

    ►  accompagner l'élaboration d'un authentique projet de vie

    ►  stimuler ce besoin de grandir sans cesse renouvelé